La Loi du silence

J'aime beaucoupUn sacristain, qui vient d’assassiner un jeu avocat de renom, se confesse au jeune prêtre de sa paroisse qui va être accusé. La loi du silence ou comment résumer un film sur une seule et métaphysique question morale : un prêtre doit-il, sous couvert qu’il est menacé par la justice, trahir le secret de la confession ? C’est tout le rôle d’Hitchcock dans ce polar existentiel qui met aux prises la loi de la justice à celle de Dieu ou celle des hommes à leurs croyances. Sous couvert d’un scénario, il faut bien le dire, assez tiré par les cheveux, la loi du silence confronte plusieurs idéaux et met en jeux nombre de tabous : l’adultère, le meurtre, le mensonge, l’injustice ou encore le chantage. Montgomery Clift, au charisme impeccable, personnifie et cristallise toutes les accusations. Ancien soldat reconverti au christianisme, il n’aura de cesse d’être tiraillé entre ses devoirs théologiques et ses devoirs de citoyens, avec lui le spectateur doute et se prend d’une empathie formelle pour ce personnage fragile confronté à l’injustice. Le suspens, continu, débouche sur une fin maladroite qui ferait presque regretter le script original, bien plus noir, abandonné sous la pression de la Warner. Cela n’empêche pas Hitchcock de réussir un très beau thriller, à la fois complexe et passionnant. Un bon cru du maître.

La Loi du silence : D’Alfred Hitchcock (1953)

Le film est disponible au téléchargement.
Mot de passe : nicolensois
D’autres films vous attendent en section Cinéma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s