Takers

Je n'aime pasDoté d’un budget restreint (20 millions de dollars) et d’une production amateure, Takers respire pourtant le néo-libéralisme professionnel : casting hip hop, étalage des signes extérieurs de richesses, photographie bleu publicitaire façon Chanel, on se croirait dans un clip de rap. La mise en scène accompagne : c’est souvent clippé, nerveux, rarement maîtrisé. Le réalisateur, John Luessenhop, visiblement grand fan des films de braquages, s’est entouré d’une conséquente équipe de scénaristes afin d’accoucher de ce film d’action présentant la préparation d’un casse en plein Los Angeles.

Pourtant, malgré une scène d’attaque de fourgonnettes assez convaincante suivie d’une poursuite à pied plutôt chorégraphiée, les clichés s’accumulent. On a sans cesse l’impression d’avoir déjà vu ça, on devine tout à l’avance, on flaire les retournements et on ricane des coups de violons interprétés pendant des fusillades filmées au ralenti. Ça reste distrayant faute d’être original, c’est pas non plus complètement mauvais, c’est juste trop éculé, trop ostentatoire, surtout pour une pub d’une heure et demi.

Takers : De John Luessenhop (2010)

Le film est disponible au téléchargement.
Mot de passe : nicolensois
D’autres films vous attendent en section Cinéma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s