Michael Clayton

Je n'aime pasEssentiellement connu pour son travail de scénariste sur la trilogie Jason Bourne et sur de nombreux thrillers tels que Jeux de pouvoir, l’associé du Diable ou l’échange, Tony Gilroy réalise, avec Michael Clayton, son tout premier film. Fidèle à son habitude, le cinéaste cumule les rôles de scénariste et de metteur en scène, tout en soignant son entourage : John Gilroy (son frère) au montage, James Newton Howard à la musique, Sidney Pollack et Steven Soderbergh à la production et George Clooney devant la caméra : du beau monde qui annonce un script aux petits oignons et une réalisation inspirée. Pourtant, à la surprise générale, le film déçoit sur tous les plans. Censé décrire le monde du travail et sa fascinante activité, Michael Clayton s’enlise dans une histoire complexe et rarement crédible. Tom Wilkinson, éternel second rôle, amuse en salarié psychotique poursuivit par une firme qui veut le faire taire. Georges Clooney, au charisme impeccable, s’agite à régler un problème qui le dépasse. <div> Pour tout dire on s’ennuie, Gilroy peine à nous intéresser à son scénario alambiqué qu’il filme platement, de façon impersonnelle. On se souvient que ce sont les même tares qui gangrenaient le décevant Jason Bourne legacy : bavard, mal rythmé, sans génie, le cinéaste n’est clairement pas un as de la mise en scène et ses scénarios n’élèvent pas le niveau. On dit du cinéaste qu’il a le cinéma dans la peau. Est ce bien réciproque ?

Michael Clayton  : De Tony Gilroy (2007)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s