Die Hard 5

je détesteC’est triste à dire mais il existe des films qu’on exècre d’avance, Die Hard 5 rentre pleinement dans cette catégorie. On se passera d’expliquer pourquoi relancer une saga mythique des années 80 en plaçant Len Wiseman à la réalisation est aussi malin que mettre George Lucas sur le scénario d’Indy 4. On évitera tout autant de définir les raisons pour lesquelles enchainer avec John Moore est une volonté manifeste de prendre les gens pour des tirelires. Die Hard 5 donc, qui n’a de nom que Die Hard, nous emmène en Russie et nous présente un nouveau personnage : le fils de John McLane (on se souvient que le 4 présentait sa fille) qui semble empêtré dans une conspiration politiquo-judiciairo–ennuyeuse. Qui pour le secourir ? John McLane ! Enfin, pas le vrai, juste son ersatz clownesque et vidéoludique, juste bon à mitrailler et à placer une vanne entre deux. Pour le vrai on se re-matera les Die Hard du bagnard McTiernan. Taper sur le scénario serait inutile, après tout on est pas vraiment là pour ça et on en attend pas vraiment grand chose, l’essentiel étant dans l’action, sa maîtrise et son intensité. Sauf que, là non plus, l’attente n’est pas immense, Moore ayant à son actif l’adaptation du jeu vidéo Max Payne, grand chef d’œuvre incompris qui soulignait déjà de son inaptitude à filmer l’action. Tout se confirme ici : c’est vomitif, clipesque, épileptique, brouillon, en un mot : irregardable.

Moore tente bien d’apporter un thème à son film, on devine même le rapport à la filiation, mais là aussi c’est indigeste, les dialogues sont clichés («pourquoi tu m’appelles pas papa?») et les chamailleries entre Jay Courtney (au charisme d’huitre) et Bruce Willis vire à la caricature grossière, c’est simple : on y croit pas. Tout ça finit dans un déluge d’explosions à Tchernobyl (si, si) et replace cette longue bande annonce vidéoludique au rang qui est le sien : la cave.

Die Hard 5 : De John Moore (2013)

Le film est disponible au téléchargement.
Mot de passe : nicolensois
D’autres films vous attendent en section Cinéma

Publicités

2 réponses à “Die Hard 5

  1. Véritable fan de la saga Die Hard (Oui, j’avoue j’ai adoré le 4), je me suis endormi devant ce cinquième épisode qui atteint les sommets de la nullité. Scénario inexistant, des clichés à gogo, des scènes d’actions pataudes, ….. rien ne vient sauver ce navet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s